Dossier Montessori : Jouez avec votre enfant dans des activités quotidiennes et apprenez-lui à prendre soin de lui-même et des autres

Les enfants se construisent en s’identifiant aux adultes qui l’entourent. Ils reproduisent peu à peu nos gestes, nous miment, et cherchent à devenir comme nous.

Il n’est pas toujours évident pour nous, parents, d’accepter leur énergie et leur volonté, et pourtant, c’est primordial pour leur épanouissement et leur construction.

L’esprit Montessori offre aux enfants la possibilité d’être aux côtés de l’adulte qui lui donne la chance de le laisser faire seul.

A partir de 15 mois l’enfant cherche à participer à la vie réelle et quotidienne. Il a besoin de satisfaire ses besoins moteurs et intellectuels.

Toujours de bonnes volontés, les parents que nous sommes n’ont pas toujours idées de comment accompagner ses enfants à cet épanouissement.

L’esprit Montessori nous propose des idées d’activités à pratiquer avec nos enfants afin de leur apprendre à être indépendant, à se concentrer, à contrôler ses muscles et à analyser les étapes logiques d’une activité :

Prendre soin de soi :

C’est important de donner à l’enfant, qui s’en sent capable et qui en a l’envie, la possibilité de faire seul : se coiffer, se brosser les dents, se laver, s’habiller seul etc. Je suis certaine que vous imaginez déjà la scène : votre enfant de même pas 2 ans se brosser les dents seul ? Bonjour les dégâts ! On est d’accord, l’éducation Montessori nécessite un « petit » réaménagement de la maison…

  1. Collaborer: Faire les choses lui même est davantage gratifiant pour un enfant. Nous lui donnons une chance de ne pas se dire sans cesse « J’ai besoin de mes parents ». Ce que nous voulons tous, en tant que parent, est d’avoir des enfants qui ont confiance en leurs propres capacités. Montessori nous apprend à ne pas nier le désir d’indépendance de nos enfants sous prétexte qu’il a encore besoin d’aide. Le succès des activités proposées par Montessori repose sur la collaboration.
  2. Réorganiser la maison afin qu’il puisse être le plus possible autonome dans ses activités quotidiennes.
  3. L’habillage: Dès la naissance, décrivez chaque étape de l’habillage afin qu’il puisse s’y préparer. Petit à petit, suivant ses capacités, commencez à le solliciter. A son rythme, il fera seul. L’idée est de toujours faciliter son autonomie : pensez-donc à lui prendre des vêtements pratiques.
  4. Ranger les vêtements: Mettez ses vêtements à sa disposition. Je vous l’ai dis, c’est de l’organisation !
  5. La tenue du lendemain: Laissez le choisir ses vêtements du lendemain et penser à l’avance la disposition et l’ordre dans lequel il va devoir s’habiller. Par exemple, prenez une petite chaise, et expliquez lui qu’il devra mettre son pull sur le dossier de la chaise car celui-ci se met en haut du corps ; le pantalon sur l’assise de la chaise ; les chaussettes au sol (Oui, la mère Montessori a du temps le soir, dispose d’une grande chambre pour ses enfants pour y mettre des meubles à sa hauteur et des petites chaises et elle a du temps le soir !… Sinon, pour les autres, je suis certaine que vous disposez d’un peu d’imagination pour arranger ces propositions à votre manière).
  6. Boutonnage : Vous pouvez entrainer vos enfants à la motricité fine en construisant des bouts de tissus associés à des attaches (boutons, zip, velcro etc.).
  7. Se laver les mains.
  8. Faire sa toilette.
  9. Cirer ses chaussures: (Oui oui, pour les enfants c’est drôle et ludique !)
  10. L’apprentissage de la propreté: Cela commence bien avant l’idée du pot. Commencez par lui apprendre à enlever lui-même sa couche par exemple.
  11. Pour ne pas oublier, nous pouvons lui faire des dessins ou lui proposer des images décrivant l’ordre dans lequel il doit faire les choses : mettre son pyjama – se brosser les dents – aller aux toilettes.
  12. Laver les vitres (Pour les mauvaises langues, nous ne cherchons pas à en faire des Cendrillons, simplement à leur apprendre de façon ludique qu’il est important de prendre soin de son environnement). La motricité fine est là encore sollicitée.
  13. Passer l’éponge.
  14. Laver la table.
  15. Faire la poussière.
  16. Ranger les chaussettes : Cette activité, en plus d’être aidante pour le parent, permet à l’enfant de participer avec son parent lorsque celui-ci plie le linge. Cette activité répond à un besoin d’ordre et de classification.
  17. Trier les couverts.
  18. Prendre soin d’une plante lui apprend à prendre soin d’une autre forme de vie (et puis c’est surtout moins dangereux que de s’occuper du petit frère). Ceci lui permet de faire attention aux petits gestes délicats et respectueux.
  19. Composer un bouquet.
  20. Laver du linge: Les vêtements de son poupon par exemple. Toujours avec l’idée de lui montrer toutes les étapes et les gestes nécessaires pour y parvenir.
  21. Etendre du linge.
  22. Le geste exact : Pensons à être plus précis et plus lents dans nos gestes afin que notre enfant puisse analyser les différentes étapes nécessaires et les appliquer. Mettons-nous au rythme de nos enfants.
  23. A propos de l’ordre: Les enfants ont besoin d’ordre dans leur environnement. Trop de stimulations les étouffes et les frustres dans leurs efforts. Observez l’enfant jouer, souvent il a besoin d’ordre : il tri les cubes par couleur, aligne ses voitures etc. Faites donc le tri de ses jouets, mettez les dans des casiers, installez des étagères à sa hauteur avec une place pour chaque chose, établissez des rituels et faites les choses toujours dans le même ordre (Oui, la mère Montessori et « légèrement » obsessionnelle… mais c’est pour nos enfants !).
  24. L’organisation de la cuisine: Installez une petite table à votre enfant pour qu’il puisse y faire ses activités, ou bien, pensez au marchepied. Mettons à sa porté tout le nécessaire pour qu’il puisse mettre la table, faire un en-cas, ou le ménage… bref, la cuisine devient aussi son territoire.
  25. Mettre la table.
  26. Se préparer un en-cas: Bien sûr, l’enfant doit demander la permission avant de se servir. Autonome ne veut pas dire sans limites.
  27. Se servir à boire : Lui-même, tout seul, « comme un grand », avec la bouteille, dans son verre… oui oui !
  28. Couper.
  29. Tartiner.
  30. Faire la vaisselle.
  31. Cuisiner avec son enfant: C’est un moment agréable de partage et de transmission. Il participe à la vie de famille. Petit à petit l’enfant va prendre part dans davantage de tâches. C’est important de préparer le nécessaire avant de lui proposer afin qu’il ne s’impatiente pas le temps que vous sortez les ingrédients.
  32. Faire le pain.
  33. Transvaser: Ce jeu peut aussi s’apprendre dans le bain, puis hors du bain. Si l’eau vous fait un peu peur, essayez avec des haricots secs ou de la semoule. Augmentez la difficulté petit à petit en prenant des ustensiles de plus en plus étroits.
  34. Transvaser à l’éponge.
  35. Pêcher des petits objets: Mettez des petits objets dans l’eau et faites lui pêcher avec des cuillères plus ou moins grandes.

Me reste plus qu’à vous souhaiter plein de moments agréables en compagnie de vos enfants… qui ne se rendent même pas compte que, tout ça, c’est vraiment pas drôle pour nous !

Ah, insouciance !