Alzheimer ? Ce qui devrait vous alerter !

La santé de nos aînés nous angoisse trop souvent. En première ligne, la question de l’Alzheimer. Voici les symptômes qui devraient vous alerter :

Vous remarquez l’apparition de déficits cognitifs multiples, comme en témoignent à la fois :

  1. Une altération de la mémoire (altération de la capacité à apprendre des informations nouvelles ou à se rappeler les informations apprises antérieurement) ;
  2. Une (ou plusieurs) des perturbations cognitives suivantes :
    1. Aphasie (perturbation du langage) ;
    2. Apraxie (altération de la capacité à réaliser une activité motrice malgré des fonctions motrices intactes) ;
    3. Agnosie (impossibilité de reconnaître ou d’identifier des objets malgré des fonctions sensorielles intactes) ;
    4. Perturbation des fonctions exécutives (faire des projets, organiser, ordonner dans le temps, avoir une pensée abstraite).

Vous remarquez que l’ensemble de ces symptômes sont à l’origine d’une altération significative du fonctionnement social ou professionnel et représentent un déclin significatif par rapport au niveau de fonctionnement antérieur.

Aussi, l’évolution est caractérisée par un début progressif et un déclin cognitif continu.

Notez cependant que les déficits cognitifs mentionnés ne sont pas dû :

  • A d’autres affections du système nerveux central qui peuvent entraîner des déficits progressifs de la mémoire et du fonctionnement cognitif (par exemple, maladie cérébro-vasculaire, maladie de Parkinson, maladie de Huntington, hématome sous-dural, hydrocéphalie à pression normale, tumeur cérébrale) ;
  • A des affections générales pouvant entraîner une démence (par exemple, hypothyroïdie, carence en vitamine B12 ou en folates, pellagre, hypercalcémie, neurosyphilis, infection par le VIH) ;
  • A des affections induites par une substance.

Il est préconisé de consulter dès l’apparition des premiers symptômes…