Comment diagnostiquer un déficit de l’attention avec hyperactivité ? Voici les clés !

Voilà un sujet qui devrait intéresser plus d’un parent !

Chers parents, vous qui avez des enfants d’âge scolaire capables de vous retourner une maison en un rien de temps, oui, vous qui n’osez franchir le seuil d’autres demeures avec vos loulous au risque d’en être banni à tout jamais, oui, vous qui voyez vôtre « tendre » (ah, l’amour parental) progéniture courir dans tous les sens, sauter et virevolter… vous qui n’en pouvez plus de ne pas savoir maintenir au calme vos enfants, dépassé par leur énergie débordante (« débordant » étant un terme parfois trop léger, nous pourrions parler de « tsunamis » à certains moments). Oui, vous, caché derrière votre écran et vous disant « bon sang mais c’est de moi dont elle parle ! ». Je suis certaine que vous vous êtes déjà demandé, peut être même plus d’une fois, si votre enfant n’était pas, par hasard, hyperactif !

Comment diagnostique-t-on le trouble de l’attention avec hyperactivité ?

Les mots qui suivent devraient vous alerter si vous êtes en présence, soit du cas 1., soit du cas 2. :

  1. Vous remarquez au moins 6 des symptômes suivants d’inattention depuis au moins 6 mois, à un degré qui est inadapté et qui ne correspond pas au niveau de développement de l’enfant :
    • Souvent, votre enfant ne parvient pas à prêter attention aux détails, ou fait des fautes d’étourderie dans les devoirs scolaires, le travail ou d’autres activités ;
    • Il a souvent du mal à soutenir son attention au travail ou dans les jeux ;
    • Il semble souvent ne pas écouter quand on lui parle personnellement ;
    • Souvent, il ne se conforme pas aux consignes et ne parvient pas à mener à terme ses devoirs scolaires, ses tâches domestiques ou ses obligations (cela n’est pas dû à un comportement d’opposition, ni à une incapacité à comprendre les consignes) ;
    • Il a souvent du mal à organiser ses travaux ou ses activités ;
    • Souvent, il évite, a en aversion, ou fait à contrecœur les tâches qui nécessitent un effort mental soutenu (comme le travail scolaire ou les devoirs à la maison) ;
    • Il perd souvent les objets nécessaires à son travail ou à ses activités (par exemple, jouets, cahiers de devoirs, crayons, livres ou outils) ;
    • Souvent, il se laisse facilement distraire par des stimulus externes ;
    • Il a des oublis fréquents dans la vie quotidienne.
  2. Vous remarquez au moins 6 des symptômes suivants d’hyperactivité-impulsivité depuis au moins 6 mois, à un degré qui est inadapté et qui ne correspond pas au niveau de développement de l’enfant :

      Hyperactivité :

  • Il remue souvent les mains ou les pieds, ou se tortille sur son siège ;
  • Il se lève souvent en classe ou dans d’autres situations où il est supposé rester assis ;
  • Souvent, il court ou grimpe partout, dans des situations où cela est inapproprié (chez les adolescents ou les adultes, ce symptôme peut se limiter à un sentiment subjectif d’impatience motrice) ;
  • Il a souvent du mal à se tenir tranquille dans les jeux ou les activités de loisir ;
  • Il est souvent « sur la brèche » ou agit souvent comme s’il était « monté sur ressorts » ;
  • Il parle souvent trop.

     Impulsivité :

  • Il laisse souvent échapper la réponse à une question qui n’est pas encore entièrement posée ;
  • Il a souvent du mal à attendre son tour ;
  • Il interrompt souvent les autres ou impose sa présence (par exemple, fait irruption dans les conversations ou dans les jeux).

Attention, certains de ses comportements peuvent s’expliquer par l’âge de développement de votre enfant ! C’est pourquoi, pour poser le diagnostic, certains des symptômes d’hyperactivité-impulsivité ou d’inattention ayant provoqué une gêne fonctionnelle étaient présents avant l’âge de 7 ans.

Vous devez noter également la présence d’un certain degré de gêne fonctionnelle liée aux symptômes  dans au moins deux types d’environnement différents (par exemple, à l’école et à la maison).

Il est mis en évidence, chez les personnes souffrants d’un déficit de l’attention ou d’hyperactivité, une altération significative du fonctionnement social, scolaire ou professionnel, c’est pourquoi il est nécessaire de consulter…