L’importance du regard que vous portez à votre enfant

« Regardez-le, ressentez les choses, ne jugez pas, vous encouragerez ainsi à enrichir sa vie ». A. Deroo

Nous parlons souvent toujours d’éducation. Or, l’enfant ne s’éduque pas, il apprend, et il apprend par imitation. Nous désirons tous que nos enfants soient polis, respectueux etc. Pour cela, nous lui fixons des règles. La plus importante et générale (et complexe) est la règle du « Sois sage ! ». Nous oublions là le rôle de l’imitation ! L’enfant apprend par notre manière d’être face à lui.

Si votre enfant se sent accepté, écouté, regardé tel qu’il est, c’est-à-dire en tant qu’être unique, il aura davantage de chance d’acquérir le respect et l’attitude adéquate. Le regard honnête et bienveillant que vous portez à votre enfant nourrit le désir, le lien, l’empathie, la responsabilisation et l’expression personnelle, clés de relations satisfaisantes.

Nous percevons deux façons d’apprendre à un enfant :

  1. Par soumission
  2. Par responsabilisation

Pour mieux comprendre, il nous faudrait remplacer le mot « éduquer » par le mot « regarder« .

Winnicott disait que l’enfant a besoin du regard de sa mère pour grandir (chers papa, vous n’êtes pas exemptés, le mot « mère » étant une coutume de langage psychanalytique).

Regarder un enfant dans le moment présent, tel qu’il est dans ce moment présent, l’écouter, favorise le fait qu’il puisse se sentir accepté et reconnu. Il développera ainsi des relation de confiance et ne cherchera pas à défier l’adulte ou à le manipuler. Il développera le sens de l’autre, le respect de soi, des valeurs humanistes, la responsabilisation et la coopération. Surtout, il intégrera ses propres limites et le fait que sa liberté s’arrête à la liberté des autres.

Évidement, nous désirons tous tendre vers ce système éducatif. Notre quotidien, nos émotions, entravent notre liberté à être ce que nous voudrions être. Toutefois, il est important de vous demander, notamment dans ces moments particuliers où vous avez l’impression que votre cher et tendre vous tyrannise, pourquoi avez-vous l’impression qu’il vous cherche, vous ? Votre enfant vous aime, il ne vous cherche pas. Son système émotionnel est encore immature, il doit encore apprendre. Lorsque l’enfant se met en colère (nous pouvons tous éprouver de la colère, notre système de gestion et de contrôle est simplement plus expérimenté), il signale simplement un état émotionnel qui a besoin d’être exprimé, compris et accompagné.

L’enfant a besoin de voir devant lui des adultes qui ne jouent pas le même jeu que lui et qui sont capables de bien gérer leurs émotions, pour que par imitation, il puisse s’en imprégner.

Votre enfant a donc besoin de votre regard, que vous puissiez prendre du plaisir à vous émerveiller face à la vie qui s’éveille en lui.

Regarder ne signifie pas « ne pas agir » ou « ne pas dire », cela signifie « être dans la relation, dans l’instant », porter un regard bienveillant, aimant et soutenant à votre enfant.